20 mar

Millésime : le vin peut-il être bon pour la santé?

Le vin est-il bon ou mauvais pour la santé? On entend beaucoup de choses sur la question, souvent tout et n’importe quoi. Qu’en est-il vraiment? Où en est la connaissance scientifique? Et si le vin a des effets bénéfiques, quels sont-ils? Pour quelles maladies? Quel type de vin? Et en quelle quantité? Pour faire le point, c’est inhabituel, mais c’est à l’hôpital que Millésime vous emmène. A la rencontre de deux médecins, fin connaisseurs du sujet. Rendez-vous dimanche 31 mars à 11h25 sur France 3 Bourgogne.

1er rendez-vous : avec le Dr Jean-Pierre Rifler, chef des urgences du groupement de coordination sanitaire de haute Côte-d’Or. Il a beaucoup travaillé et réfléchi à cette question du vin et de la santé. Il a mis au point il y a quelques années une étude sur des malades opéré du cœur, il va mettre en place prochainement une nouvelle étude pour étudier les effets du vin sur les patients atteints de la maladie d’Alzheimer. Il nous explique quels sont les effets négatifs du vin en générale. Il nous explique aussi en quoi il peut être considéré comme positif sur la santé, ce qu’est le french paradox et quels sont les pistes de recherche d’aujourd’hui et de demain.
2ème rendez-vous : avec le Pr Yves Cottin, cardiologue de l’hôpital de Dijon. Il fait le point, lui, sur les effets du vin sur le cœur. Il nous explique qu’aujourd’hui, toutes les études scientifiques et médicales sérieuses sur la question semblent concordantes : le vin rouge a des effets positifs sur le cœur à 2 conditions exclusives : qu’il soit consommé en quantité modérée (1 à 2 verres par jour) et de façon régulière (pas de « binge drinking », consommation excessive et très rapide d’alcool).
Un reportage dans l’équipe du Pr Latruffe, au laboratoire de biochimie de l’université de Dijon, vous dira tout sur le resveratrol, une molécule de la famille des polyphénols. C’est grâce à lui que le vin a des propriétés intéressantes sur la dégradation de nos cellules!
Dans sa chronique, Lilian Melet reviendra sur la « guerre » des études. Il en existe des milliers sur le sujet du vin et de la santé. Et pour cause : beaucoup de gens ou de groupes y ont des intérêts très fors!
Nous ferons également la connaissance d’une personnalité bien connue de la côte viticole : Philippe Charlopin. Personnage haut en couleur, l’homme est viticulteur à Gevrey-Chambertin, a une personnalité bien affirmée et voue une admiration sans borne à un de ses maîtres, le fameux Henri Jayer.
L’émission nous emmène également à la découverte d’un métier méconnu mais très important pour les viticulteurs : les créateurs d’étiquettes de bouteilles. En l’occurrence, ce sont des créatrices que nous rencontrerons, les graphistes de la maison Combier-Koenig, des artistes qui utilisent toute la gamme des techniques de dessin et de peinture pour créer des étiquettes adaptées à chaque domaine, quasiment même à chaque vin!
Nous terminerons toujours avec les étiquettes :  Nicolas Tacquard nous expliquera comment les lire et comment décrypter toutes les mentions notées sur les étiquettes et les contre-étiquettes.