05 mar

Municipales à Belfort: Michel Zumkeller et l'UDI soutiennent Christophe Grudler

Michel Zumkeller, qui a battu Etienne Butzbach lors des législatives, espère que Christophe Grudler aura la même réussite aux municipales

Et l’UDI entra dans la danse. Alors que le député UMP Damien Meslot a proposé il y a quelques jours la tête de liste pour les prochaines élections municipales à Christophe Grudler, l’autre député du Territoire de Belfort, Michel Zumkeller (UDI), officialise son soutien au conseiller municipal MoDem. Pour l’instant, ce dernier n’a toujours pas accepté la proposition de l’UMP, qui souhaite deux tiers des conseillers municipaux, la présidence de l’agglomération et la candidature aux sénatoriales de 2014. « Nos concitoyens n’accepteraient pas que les petites ambitions personnelles prennent le pas sur notre volonté de proposer un avenir meilleur pour Belfort », prévient Michel Zumkeller, qui rappelle que « dans le cadre des investitures nationales, l’UDI apporte d’ores et déjà son soutien par la voix de son Président Jean-Louis Borloo, à Christophe Grudler. »

Christophe Grudler n’est pas pressé. Il nous l’a dit il y a quelques jours: « On n’a pas intérêt à s’unir trop vite ». Damien Meslot n’a donc toujours pas de réponse au deal proposé à l’ancien frère ennemi. Le député UMP a beau rappelé que son parti désignera les têtes de liste aux municipales mi-mars, Christophe Grudler le fait patienter.

Aujourd’hui, le conseiller municipal MoDem a reçu le soutien de l’autre député du Territoire, Michel Zumkeller. Dans un communiqué, celui-ci « se déclare très satisfait que l’ensemble des partis de la droite et du centre, aient réussi à se fédérer autour de la candidature de Christophe Grudler, pour conquérir la mairie de Belfort. »

En fait, l’union n’est pas actée. Car même si Michel Zumkeller estime qu’ « il appartient maintenant à Christophe Grudler, de construire son projet et sa liste », celui-ci n’a pas encore topé dans la main de Damien Meslot.

En s’immisçant dans le débat, l’UDI rappelle qu’elle aura elle aussi son mot à dire à Belfort. Christophe Grudler en tout cas le souhaite, d’autant plus qu’un accord national entre UMP et UDI pourrait être pour lui plus avantageux que la proposition de Damien Meslot.

A lire aussi:
Municipales: à Belfort, l’UMP propose la tête de liste au MoDem, un cadeau empoisonné?
L’UMP empêche l’abattage des marronniers de la Place d’Armes à Belfort
Belfort: passe d’armes autour de la Place d’armes
Christian Proust lance le débat et la course aux municipales à Belfort
Le maire de Belfort Etienne Butzbach démissionne du conseil régional
Damien Meslot, les Frères Musulmans et les pains au chocolat
Michel Zumkeller et Alain Chrétien dénoncent la réforme des rythmes scolaires
Michel Zumkeller défend les taxis et les ambulanciers