12 sept

Barbara Romagnan suit Benoît Hamon et rentre dans le rang

Barbara Romagnan devant le conseil national du Parti socialiste en fin d'après-midi (DR)

Première signataire d’une contribution soutenue par Benoît Hamon, la députée bisontine Barbara Romagnan a finalement décidé de rallier la motion majoritaire portée par Martine Aubry et Jean-Marc Ayrault, qui soutiennent Harlem Désir au poste de premier secrétaire. Le Premier ministre faisait pression depuis plusieurs semaines pour empêcher la dissidence de son ministre délégué à l’économie sociale et solidaire. Au Parti socialiste désormais, plus une tête ou presque ne dépasse.

« Il nous paraît primordial d’affirmer l’unité de la gauche française et de se rallier à cette unité, mais unité ne veut pas dire uniformité ». Voilà les mots de Barbara Romagnan devant le conseil national du Parti socialiste aujourd’hui. Comme Benoît Hamon, la députée du Doubs a donc cédé aux sirènes de la motion majoritaire portée conjointement par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault et la Première secrétaire sortante Martine Aubry. La députée bisontine nous confiait pourtant mi-juillet que le Congrès de Toulouse devait être « un moment utile et nécessaire de débat ».

Contrairement à d’autres figures de l’aile gauche du PS, comme la sénatrice de Paris Marie-Noëlle Lienemann ou le député de l’Essonne Jérôme Guedj, Barbara Romagnan ne franchit donc pas le cap de la motion. Certains signataires de la contribution « Un monde d’avance » ont en effet choisi de présenter leur propre motion au congrès de Toulouse, derrière l’inattendu Emmanuel Maurel, vice-président de la région Ile-de-France. Deux stratégies différentes donc, pour peser dans les débats et faire entendre notamment les voix discordantes sur le traité budgétaire européen (lire à ce propos cet article du Nouvel Observateur).

Six motions devraient être présentées d’ici demain midi. Barbara Romagnan était jusqu’à présent la seule des principaux élus socialistes francs-comtois à ne pas avoir rejoint la ligne Aubry-Ayrault.

A lire aussi: Barbara Romagnan monte au créneau pour défendre les 75%
Barbara Romagnan: « Un moment utile et nécessaire de débat »
Les élus PS de Franche-Comté fidèles à la ligne Ayrault-Aubry
Congrès du PS: Barbara Romagnan fait front avec Benoît Hamon
Barbara Romagnan: « Le pouvoir aussi, ça se partage »
  • <span class="author">Robert</span>

    Le pouvoir corrompt. En voici une nouvelle preuve, si c’était nécessaire …
    Il y a toujours de bonnes raisons de se retrouver à signer un texte qu’on n’approuve pas : « pour mieux agir de l’intérieur », pour obtenir de nouvelles responsabilités et être plus fort « tout en gardant ses convictions intactes », et blablabla …
    Les élus prennent les décisions à notre place et font trop de sacrifices pour renoncer au confort de nouvelles alliances : avaler des couleuvres devient facile, c’est comme ça depuis plus de 200 ans.

    Ecoutez ***Etienne Chouard*** au sujet de la vraie « démocratie » : au FESTIV’ATTAC à Besançon samedi 27 octobre au petit Kursaal.

  • <span class="author">Robert</span>

    Le pouvoir corrompt. En voici une nouvelle preuve, si c’était nécessaire …
    Il y a toujours de bonnes raisons de se retrouver à signer un texte qu’on n’approuve pas : « pour mieux agir de l’intérieur », pour obtenir de nouvelles responsabilités et être plus fort « tout en gardant ses convictions intactes », et blablabla …
    Les élus prennent les décisions à notre place et font trop de sacrifices pour renoncer au confort de nouvelles alliances : avaler des couleuvres devient facile, c’est comme ça depuis plus de 200 ans.

    Ecoutez ***Etienne Chouard*** au sujet de la vraie « démocratie » : au FESTIV’ATTAC à Besançon samedi 27 octobre au petit Kursaal.