02 juil

Pour Pierre Moscovici, la droite "n'a rien foutu"

Le ministre de l’Économie n'a pas mâché ses mots dans l'émission "Internationales" (DR)

Le ministre de l’Économie, des Finances et du Commerce extérieur s’est attiré les foudres des ténors de l’UMP après avoir lancé que « la droite n’a rien foutu pour réduire les déficits » lors de l’émission « Internationales » de TV5 Monde-RFI-Le Monde dimanche. Alors que le rapport de la Cour des comptes sur les finances publiques est présenté aujourd’hui, la tension monte entre le gouvernement et l’opposition.

« Ils n’ont rien foutu pour réduire les déficits pendant cette année et c’est à nous que revient le poids de réformes structurelles justes. Nous assumons. Mais qu’ils se taisent, nom de Dieu ». Pierre Moscovici n’y est pas allé de main morte dimanche sur le plateau de TV5 Monde. A une question sur les critiques de François Fillon et Valérie Pécresse en fin d’émission, l’élu du Doubs se lâche. « Permettez-moi de dire qu’ils disent n’importe quoi et que ce côté donneur de leçons de Monsieur Fillon n’a aucun sens. Quant à Madame Pécresse, quand on a laissé les comptes publics dans l’état ou elle les a laissé, on ne vient pas administré des leçons ».

François Fillon avait estimé dans le Journal du Dimanche que la « politique qui est conduite » par le Président Hollande et son gouvernement « est grave » et « nous emmène dans le mur à court terme ». Quant à l’ancienne ministre du Budget Valérie Pécresse, elle a affirmé lors du « Grand Rendez-Vous » Europe 1/i-télé/Le Parisien que le gouvernement mettait en place « une rigueur d’une brutalité inouïe ».

« Beaucoup de nervosité et d’inélégance » pour Pécresse

Ce matin, les propos du ministre de l’Économie n’ont pas manqué de faire réagir les ténors de la droite. « Je sens beaucoup de nervosité et d’inélégance chez Pierre Moscovici », a regretté Valérie Pécresse sur LCI. Sur Europe 1, c’est l’ancien Premier ministre Alain Juppé qui ironise: « C’est le rêve de tout pouvoir dominateur, ne pas avoir d’opposition (…) Je rassure M. Moscovici, on ne va pas se taire et on va lui rappeler la certification des comptes de la France par la Cour des comptes au titre de 2011″. Enfin sur France Inter, l’ancien ministre UMP Eric Woerth a accusé Pierre Moscovici de faire de la « provoc’ « : « Ce sont souvent les derniers convertis qui sont les plus impérieux. M. Moscovici n’a jamais parlé de finances publiques ces dernières années ».

Pierre Moscovici a indiqué récemment que le gouvernement français était à la recherche de 7 à 10 milliards d’euros pour ramener le déficit budgétaire à 4,5% du produit intérieur brut (PIB) d’ici à la fin de l’année. Selon le député du Doubs, le gouvernement hérite d’1,5 milliard d’euros de dépenses non financées pour 2012. (avec AFP)