08 mar

PS-MRC: un accord électoral qui ne résout rien

Jean-Pierre Chevènement (© France 3)

Jean-Pierre Chevènement se rapproche un peu plus chaque jour de François Hollande. La preuve? le Mouvement républicain et citoyen du sénateur belfortain vient de signer un accord électoral avec le Parti socialiste. Le PS réservera donc 9 circonscriptions à des candidats MRC, dont la 2e du Territoire.

Une circonscription où le socialiste Yves Ackermann n’entend pourtant pas laisser sa place.

Cette fois, le ralliement de Jean-Pierre Chevènement à François Hollande ne fait plus guère de doute. Les chevènementistes ont trouvé un accord électoral avec les socialistes, ne restent que quelques détails pour finaliser l’accord politique.

Dans la région, la 2e circonscription du Territoire de Belfort sera donc réservée à un candidat du MRC, soutenu par le PS. Enfin, en théorie… Car le président du conseil général, Yves Ackermann, est toujours bien décidé à se présenter. « Ça ne change rien », assure-t-on aujourd’hui dans l’entourage du socialiste.

L’exclusion ? même pas peur !

Etienne Butzbach, candidat à la candidature au MRC, espère encore le faire changer d’avis : « Yves Ackermann est un homme de raison, on doit travailler ensemble ». Et le maire de Belfort de rappeler que « le grand défi du Parti socialiste sera d’être un grand parti sans écraser tout le reste ». Le temps d’accuser les socialistes de « sectarisme » est semble-t-il passé.

Yves Ackermann (©f3fc)

Convaincre Yves Ackermann de se retirer ne sera pourtant pas une sinécure. « On a la volonté d’aller au bout, reprend un proche du président du Département, jamais avare d’une pique envers Jean-Pierre Chevènement. Les dissidents ne craignent même pas une éventuelle exclusion du PS. « Le candidat est soutenu par toute la fédération départementale. Ce n’est pas comme si c’était une individualité qui se présentait seule contre tous » se rassurent-ils.

La fédération départementale du MRC choisira son candidat le 15 mars. Ensuite s’engageront – peut-être – des négociations, dont l’échec ferait les affaires du député sortant Michel Zumkeller.

  • http://pacte-universel-societal.blogspot.com/ <span class="author">Jean-Louis Gaillard</span>

    Si j’ai bien compris, l’actuel président du conseil générale, souhaite quitter cette fonction et se présenter à la députation ? Si c’est le cas, l’enjeu des territoires et du renforcement de la décentralisation souhaité par le candidat Hollande, ne le concerne pas ? d’accord, c’est loin du Jura, et ça ne me regarde pas ! Et je n’ai peut-être rien compris …