05 juil

Les minots assurent le show

la victoire pour la triplette Maiki

la victoire pour la triplette Maiki

Les jeunes pousses ont sorti les gros bras, dans cette finale du Mondial minot. Les six acteurs du duel ont livré une partie qui est montée creschendo, jusqu’à atteindre un niveau de qualité impressionnant pour de si jeunes joueurs. Finalement, Antoine « tonio » Santiago, Jacques «  Maiki » Dubois et Kenzo « Ken » Faralli l’emportent au terme d’un finish en solitaire.

Une partie renversée

Pourtant, cette finale, ils la tenaient au bout des doigts Baptiste Nelson, Florian Blaskovic et Mickaël Egea. Après deux mènes d’observation, ils prenaient l’avantage sur leurs adversaires. Solidaire et soudée, l’équipe de Nelson déroulait un jeu efficace. De leur côté, Tonio, Maïki et Ken s’énervaient légèrement, et devenaient fébriles. Du pain béni pour leurs adversaires, qui prenaient le large et menaient alors 8-2. Mais la partie allait connaître un tournant inattendu.

En effet, malgré leur avance, l’équipe Nelson commençait à tricoter, et à perdre des boules importantes. Cette méforme a rapidement fait le jeu de Maïki. Tirs plus percutants, et surtout un Ken Faralli qui entamait un festival au point. Mickaël Egea, impeccable dans son rôle de milieu, limitait la casse pour ses partenaires.

Seulement, Maïki faisait parler sa force de frappe, bien épaulé par Tonio. Si bien que ces minots là menaient 12-9. Dans la dernière mène, le trou, et les boules perdues de Florian, contraignaient Mickaël Egea a tenter le but. Mais il manquait double. Quand Nelson perd sa boule, Tonio, Maiky et Ken poussaient un grand cri de joie : ils venaient de remporter cette Marseillaise minot. Un souvenir inoubliable, pour une équipe de grande qualité.