21 mai

L’Hermione côtoie les sommets avec la fin de la pose de ses mâts à Rochefort

L’Hermione mesure dorénavant 47 mètres de haut avec la fin de la pose de ses mâts. Une installation à l’ancienne, qui a été effectuée au cabestan manuel.

Si 2012 aura été pour l’Hermione l’année de la mise à l’eau, 2013 sera celle de son ascension vers le ciel avec la pose du 3ème et dernier étage de la mâture dit mât de Perroquet.
Dans la plus pure tradition, le hissage des vergues et des pièces de mats s’est effectué au cabestan manuel.
Une performance quand on sait que la grande vergue pèse 3 tonne et demi pour 25m de long.
L’hermione affiche désormais 47m de tirant d’air, l’équivalent d’un immeuble de 16 étages.

Un reportage de Jean-Marc Chauvet et Didier Gomez

12 mar

Les mâts de l’Hermione pointent vers le ciel

Jour de fête ce week-end à Rochefort, le premier étage du mâtage de l’Hermione a été monté. Beaucoup de spectateurs ont assisté à ce moment important de la reconstruction de la réplique de la Frégate du Général Lafayette.

L'Hermione reçoit sa mâture

L'Hermione reçoit sa mâture

Le bas-mât de misaine avait été posé cet automne, hier il s’agissait de hisser l’une des pièces les plus importantes de la mâture, le bas du grand mât de plus de 27 mètres qui repose désormais sur la coque du bateau en traversant les deux ponts. Une manœuvre rendue délicate par le poids de pièce de mât.
Au total, la grand mât devrait atteindre 47 mètres de haut. Seule entorse à la règle voulant que la frégate actuelle soit la réplique exacte de celle avec laquelle Lafayette a traversé l’Atlantique, les mâts ont été fabriqués avec du pin d’Orégon en lamellé-collé.
Plus tard dans la journée, le mât d’Artimon était à son tour mis en place.
Il faudra attendre les mois d’avril et de mai pour voir l’Hermione parée des autres pièces de son mâtage et le mois de juin pour le montage des vergues dans la mâture.
L’Hermione ressemble donc de plus en plus à un voilier même si l’installation de la voilure, elle, n’est pas prévue pour cette année.
Reste le sujet financier, le budget nécessaire à la fin du projet et la traversée vers Boston n’est pas encore bouclé, mais le voyage trans-Atlantique reste toujours fixé à 2015. On compte beaucoup sur l’enthousiasme soulevé par le projet aux Etats-Unis.
Le récit de l’opération dans ce reportage tourné sur le chantier de l’Hermione à Rochefort:


07 juin

Le 6 juillet 2012, l’Hermione naviguera sur la Charente


La frégate de La Fayette quitte sa cale de construction ce 6 juillet  pour naviguer sur la Charente.

Rochefort a préparé depuis longtemps la fête du 6 juillet 2012.L’Hermione se prépare pour le grand bain, 50 000 personnes sont attendues à Rochefort pour les festivités. Un aperçu du programme.
Reportage France3Atlantique, février 2012. Durée : 1mn25

21 mai

A Rochefort, la frégate Hermione a pris de la hauteur après la pose des mâts de hune

C’est fait. L’Hermione est désormais dotée de ses mâts de hune. Une opération délicate menée samedi sans aide mécanique. La frégate, basée à Rochefort, culmine maintenant à près de 35 mètres.

Sur le chantier de l’Hermione, les travaux ont franchi une nouvelle étape samedi.
Après la pose, il y a un mois, du premier niveau de la mâture, les mâts de hune de la frégate ont été installés.
Cette opération délicate  a été menée à la force des bras comme il y a deux siècles.

Le bateau culmine désormais à près de 35 mètres. Une nouvelle opération aura lieu le 17 mai pour achever le montage des mâts.
Au final, le tirant d’air de l’Hermione sera de 47 mètres, soit la hauteur d’un immeuble de près de 16 étages !

Tout devrait être achevé pour l’été 2015 lorsque l‘Hermione mettra le cap sur Boston, de l’autre côté de l’Atlantique.
Voyez le reportage de Nathalie Combes et Joël Bouchon.

08 mar

Les premiers mâts de l’Hermione vont être posés à Rochefort

Mât d’artimon, bout dehors et base du grand mât de 27 mètres, c’est l’ensemble du premier étage du mâtage de l’Hermione qui va être monté ce samedi 9 mars 2013. Les deux autres étages seront installés à la fin du mois de juin prochain.
Ainsi coiffé, l’Hermione sera l’un des plus haut voilier au monde, plus haut que le Belem par exemple.
Ces mâts faits en bois de pin et d’une hauteur exceptionnelle ont été construits en Bretagne et les finitions sont effectuées sur le chantier rochefortais.
Les 25 kilomètres de cordage sont eux aussi en cours de réalisation à Rochefort.
Le mâtage débutera demain samedi dès 9h au coeur d’une séries d’animations en costumes d’époque qui aura lieu dans le port. La traversée pour Boston est-elle toujours prévue pour 2015.
Reportage de Valérie Prétot et Pierre Lahaye.

19 nov

l’Hermione a un commandant

Yann Cariou, commandant de l'Hermione

Yann Cariou, un breton de 51 ans passionné de navires anciens, vient d’être nommé commandant de l’Hermione.

Yann cariou a fait carrière dans la Marine Nationale où il a passé trente ans dont une partie a enseigné sur les navires écoles. Puis il a été pendant trois ans aux commandes du Belem. Du Belem à l’Hermione, Yann Cariou continue de vivre sa passion des voiliers anciens.

Il est nommé commandant de l’Hermione et va devoir prendre possession du navire en surveiller la fin du chantier. Il va également recruter l’équipage qui naviguera en 2015 outre-Atlantique sur la réplique de la frégate du Général Lafayette, 17 marins professionnels à trouver et former.

Côté finances, l’incertitude n’est pas levée. On devrait savoir au courant du mois de janvier prochain si les fonds nécessaires pour financer cette traversée ont été réunis.

08 oct

L’Hermione: la pose des mâts a commencé

Le bas-mât de misaine de l’Hermione a été posé en fin de semaine dernière.

Après sa mise à l’eau en juillet dernier, la frégate s’habille désormais. Vendredi, la première étape du mâtage du navire s’est déroulée sans problème.

Pourtant, la manoeuvre s’annonçait délicate, ce premier des trois tronçons du mât de misaine pèse plusieurs tonnes et mesure près de 25 mètres. Le mât de misaine placé à l’avant du bateau est le premier des trois mâts de l’Hermione a être posé. Les opérations de gréage vont se poursuivre jusqu’à l’été.

Une autre opération toute aussi délicate est en cours: la recherche de fonds outre-Atlantique pour financer la traversée de la frégate vers Boston toujours prévue en 2015.

Pour les responsables de l’association de l’Hermione, il faut trouver rapidement de l’argent pour engager le recrutement du commandant et de l’équipage qui navigueront sur la réplique du bateau du Général Lafayette.

06 juil

L’Hermione a largué les amarres

Spectacle impressionnant et historique ce vendredi soir à Rochefort. L’Hermione est sortie de sa forme de radoub à 19h45, un peu avant que la marée ne rende impossible la manoeuvre. Les bateaux-portes s’étaient ouverts quelques minutes auparavant permettant à l’Hermione de se mettre à flot. Le bateau doit rejoindre la forme de radoub Napoléon III où les travaux seront achevés, il reste la mâture et les voiles à installer.

Un drapeau portant tous les noms des donateurs flotte au dessus du bateau de la Fayette.

L’hermione bouge lentement tirée par les amarres. Plusieurs coups de canons sont tirés au moment où l’Hermione franchit les portes.

Lentement, le bateau se positionne dans le lit de la Charente où elle restera ce vendredi soir. Un spectacle qui  nous replonge en plein XVIII siècle.

Des images signées  Patrick Mesner et Pierre Lahaye.

Une descendante de La Fayette à Rochefort

Sabine Renault-Sablonnière a un illustre parent, elle est une des descendantes de Gilbert du Motier, marquis de La Fayette, né en 1757 à Chavaniac-Lafayette en Haute Loire.

L’aristocrate français s’est engagé auprès des Américains pendant la guerre d’indépendance contre les Anglais.

Sabine-Renault Sablonnière est venue ce vendredi à Rochefort pour la mise à l’eau de l’Hermione, la réplique du bateau avec lequel son ancêtre a traversé l’Atlantique pour rejoindre Boston et porter main forte aux insurgés.

Valérie Prétot et Pierre Lahaye l’ont rencontré sur les quais de Rochefort.

Les Filles de la Révolution Américaine aux côtés de l’Hermione

Les « Filles de la Révolution » regroupent des américaines pouvant attester qu’un de leur ancêtre au moins a combattu pour l’indépendance des Etats-Unis. Parmi la foule présente à Rochefort pour la mise à l’eau de l’Hermione, quelques américains dont une représentante des « Filles de la Révolution ». Stéphanie Simonard est fière d’être parmi les tous premiers donateurs de l’Hermione.

Elle revient sur son attachement à ce projet et sur l’importance qu’il revêt pour elle, les héritières de La Fayette.

RSS