14 juin

Alain Laffont (NPA) refuse d’apporter son soutien à Odile Saugues (PS)

Le candidat du NPA sur la 1ère circonscription, Alain Laffont, ne donne pas de consignes de vote pour le second tour des élections législatives. Celui qui a récolté 2 373 voix pour un peu plus de 5% des suffrages a décidé ne pas soutenir la candidate socialiste, Odile Saugues. Et c’est une affaire bien locale qui est à l’origine de ce refus : celle de l’incinérateur. Dans un communiqué, Alain Laffont dit avoir rencontré, cette semaine, la candidate du Parti Socialiste et c’est à l’issue de ce rendez-vous que la décision a été prise.

Le communiqué d’Alain Laffont :
« J’ai rencontré Odile Saugues lundi à 17h. Elle m’a confirmé son renoncement à la lutte contre l’incinérateur alors que les associations continuent de se battre au Conseil d’Etat. L’incinérateur est la grosse affaire locale qui influera sur la vie et la santé des habitants de la circonscription dans l’avenir. Dans ces conditions, je ne peux donner de consigne de vote pour le 2ème tour du 17 juin. »

23 avr

Présidentielle : en Auvergne, François Hollande domine le scrutin

François Hollande à Clermont-Ferrand, le 12 avril 2012

Par Alain Fontan, rédacteur en chef de France 3 Auvergne

En Auvergne, François Hollande devance Nicolas Sarkozy de plus de sept points et arrive premier dans les quatre départements de la région, avec une percée très significative dans le Cantal (30,84%). En 2007 Nicolas Sarkozy avait devancé Ségolène Royal d’un point et demi et arrivait premier dans trois des quatre départements. En 2002, Jacques Chirac, avec un score inférieur à celui de Nicolas Sarkozy, parvenait en tête dans les quatre départements.

Le Puy-de-Dôme, bastion socialiste, a confirmé nettement sa préférence au candidat socialiste. François Hollande y obtient son meilleur score (33,10%) et améliore de près de quatre points la performance de Ségolène Royal. Il y a cinq ans, l’évolution la plus spectaculaire était celle de François Bayrou, qui passait de 7% à 19,95%  des suffrages. Lors du scrutin du 22 avril 2012, François Bayrou obtient son meilleur score  (11,18%) en Haute-Loire mais ne franchit pas la barre des 10% dans l’Allier et le Puy-de-Dôme.

Alors que Jean-Marie Le Pen reculait de cinq points lors de l’élection présidentielle précédente, sa fille, Marine, obtient un score sans précédent (20,40%) en Haute-Loire. Une moyenne régionale de plus de 17% des suffrages est à son actif.

Cinq après la dégringolade du Parti communiste (10,36% en 1995, 4,49% en 2002, 2,58% en 2005), le Front de Gauche enregistre une remontée spectaculaire (13,58% dans l’Allier et 13,99% dans le Puy-de-Dôme.

Les Verts ne parviennent pas à convaincre et se stabilisent en Auvergne (1,87% de moyenne régionale).

A l’extrême gauche, Philippe Poutou (moyenne régionale de 1,26%) régresse,  ne parvenant pas à égaler le précédent score (4,89%) de Olivier Besançenot. Le meilleur score (0,74%) de Nathalie Arthaud est situé en Haute-Loire.

Présidentielle : François Hollande en tête à Issoire (63), Nicolas Sarkozy 2e, Marine Le Pen, 3e

A Issoire, dans le Puy-de-Dôme, François Hollande est en tête du premier tour avec 33,12% des voix. Le socialiste devance l’UMP Nicolas Sarkozy (23,36%), Marine Le Pen est troisième avec 16% des suffrages exprimés. Jean-Luc Mélenchon obtient 12,21% des voix et François Bayrou, 9,28%. (Eva Joly 1,88%, Dupont-Aignan 1,85 %, Philippe Poutou 1,24%, Nathalie Arthaud 0,69%, Jacques Cheminade 0,32 %).

Présidentielle : François Hollande écrase la concurrence à Aurillac

A Aurillac, François Hollande a écrasé la concurrence en arrivant largement en tête du premier tour de l’élection présidentielle avec 39,37% des voix. Loin derrière le candidat socialiste, on trouve le président sortant. Nicolas Sarkozy obtient 23,62 des voix, Marine Le Pen 11,61%, Jean-Luc Mélenchon 10,94% et François Bayrou 9,67%.

(Eva Joly 2,11    Philippe Poutou 1,13    Nathalie Arthaud    0,54    Jacques Cheminade 0,24    Dupont-Aignan 1,41)