24 avr

Est-ce qu’on ment aux gens qu’on aime ?, de Trondheim. Editions Dupuis. 11,95 euros.

Mais qui est donc ce fameux Ralph Azham ? Un super-héros ? Un prince charmant ? Rien de tout ça ! Ralph Azhma serait en fait plutôt un boulet, un porte-malheur, un paria. Dans son village, tout le monde le déteste et le rejette. Pourtant, lorsqu’il était enfant, Ralph avait été pressenti pour être l’Élu que tout le village attendait. Mais il n’avait pas été reconnu par l’oracle et, depuis, traînait sa carcasse avec une touche d’insolence, d’indolence et un étrange pouvoir, celui de voir les naissances et les morts. Alors que le village est menacé par une horde de méchants, Ralph va se distinguer et apprendre par la même occasion qu’on lui a menti sur son histoire…

Ainsi commence cette nouvelle série signée par l’un des plus grands noms de la bande dessinée contemporaine, le sieur Lewis Trondheim. Et autant le dire tout de suite, ce premier tome est du Lewis Trondheim grand cru, imaginatif, délirant, jouissif, fantaisiste à souhait. Le cofondateur de la maison d’édition L’Association, cofondateur également du syndicat des auteurs de bande dessinée SNAC-BD, directeur de la collection Shampooing chez Delcourt, Grand prix de la ville d’Angoulême en 2006… et auteur de plus d’une centaine d’albums parmi lesquels Les Formidables Aventures de Lapinot, la fameuse saga Donjon, Les Cosmonautes du futur, Le Roi Catastrophe, Les Petits riens… inaugure ici une belle et grande saga d’heroic fantasy qui devrait ravir grands et moins grands et en tout état de cause les fans du Trondheim de la première heure ! E.G.